Ateliers d’assemblage

Objectifs
  • Comprendre la fabrication de l’instrument pour mieux se l’approprier
  • Apprendre à accorder
  • Apprendre le réglage de chevilles
  • Apprendre à réaliser des demi-tons manuellement
  • Fabriquer une petite harpe simple, légère et customisable
  • Rendre possibles des choses qu’on croirait a priori impossibles…
  • Apprendre à être autonome avec l’entretien de cette harpe différente
  • Rencontrer d’autres harpistes de tous niveaux et horizon et créer une communauté d’échange
Publics
  • Amateurs, professionnel, parent d’élève, débutant en harpe ou avancé à partir de 15 ans.
  • Les enfants ne peuvent pas suivre un stage seuls mais accompagnent gratuitement leur parent s’inscrit comme stagiaire.
  • Les personnes handicapées sont les bienvenues. La participation est gratuite pour un accompagnant.
Coût
  • Nous souhaitons rendre nos stages accessibles au plus grand nombre : les prix sont calculés au plus juste.
  • Si vous êtes en situation de précarité, nous pouvons peut-être vous aider : contactez-nous
Calendrier
  • Nous sommes basés à Ivry-sur-Seine à côté de Paris mais nous organisons des stages dans toute la France et à l’étranger.
  • Si vous souhaitez accueillir un stage dans votre région/établissement, consultez la Foire Aux Questions
  • Consultez le calendrier
Inscriptions
  • Les inscriptions individuelles se font en ligne via la plateforme HelloAsso.
  • Pour la formation professionnelle, écrivez-nous et nous vous guiderons dans vos démarches.

Stages musicaux

Suivant les demandes et les possibilités du calendrier, les stages de « fabrication » peuvent être prolongés d’une journée de prise en main. Consultez le calendrier

Nous programmons également une fois par an un stage de pratique musicale avec les harpes en carton. Ouverts à tous niveaux ils sont animés par des musiciens et enseignants reconnus sur des programmes musicaux précis.

 

Formation professionnelle

Les stages peuvent être pris en charge par la formation professionnelle (prestataire de formation sous le numéro 11940932594).

Pop’harpe est également référencé sur Datadock. La plupart des OPCA (dont Uniformation et l’AFDAS) prennent en charge nos formations. Il vous faut effectuer en amont des stages une demande auprès de votre OPCA et nous vous fournirons les documents nécessaires (attention, selon les caisses et employeurs, les délais de demande peuvent varier : renseignez-vous auprès de votre employeur).

Harpistes solidaires

En 2017, Pop’harpe a lancé le mouvement « Harpistes solidaires » pour amener la harpe là où jusqu’ici elle ne pouvait pas aller.
Les projets portés par ce mouvement ce sont des harpistes et des harpes là où on ne les attend pas; et évidemment toujours de la musique, de l’entraide, et de belles rencontres. Mais avant tout, ce sont des projets d’échanges de savoir-faire, de pratiques, de chaleur humaine et beaucoup d’enrichissement mutuel !
Depuis août 2017, nous participons aux projets d’ATD Quart-Monde, notamment à travers le Festival des Savoirs et des Arts de Poligny (Jura).

Depuis 2018 nous travaillons avec  l’association Crear in Libertad qui intervient dans les quartiers défavorisés d’Asuncion au Praguay.

Nous intervenons également régulièrement auprès de personnes en grande précarité par le biais de stages dédiés.

Musique et création

Pop’harpe est avant tout un projet pédagogique. De la fabrication de l’instrument au jeu, ce qui nous intéresse c’est de fournir des clés et de rendre accessible la pratique musicale à la harpe au plus grand nombre.

Les harpes en carton sont des instruments rudimentaires et principalement diatoniques. Si on veut jouer des répertoires un peu plus complexes que ce qui est possible avec un accord diatonique donné, il faut user d’imagination, contourner les difficultés, trouver des solutions. Ces solutions existent et ont toujours existé. Elles ont été utilisées et développées à toutes les époques par les joueurs de harpe. Elles ont seulement été oubliées depuis…

Par exemple, sur une harpe en carton, on fait les dièses comme on les faisait au 15e siècle, en raccourcissant la longueur vibrante avec l’ongle. Par exemple aussi, on fait comme ont toujours fait les musiciens de par le monde : on adapte les répertoires ou on improvise.

Pour cela, on doit « entrer » dans le langage, en comprendre un peu l’écriture, et le sentir sans qu’il soit nécessairement besoin de l’analyser avec des mots savants.

Ces pratiques ont longtemps disparu de l’enseignement musical dispensé par les conservatoires mais y reviennent depuis quelques années, laissant parfois les enseignants perplexes, inexpérimentés, et en manque d’outils.

Jouer sur harpe en carton en revanche, nous y oblige. Nous construisons et éprouvons donc petit à petit des outils utilisables pour toutes les harpes que nous mettrons prochainement à disposition du public (éditions musicales, témoignages, expériences, méthodes…).

Plusieurs compositeurs ont commencé à travailler à l’écriture d’œuvres pour ensembles de harpes en carton :  Hélène Breschand, Damien Charron, Sébastien Béranger, Alex Nante, Agnès Alouges.

 

 

Ensemble La Harpe de Mélodie

La harpe et la voix se sont depuis toujours mêlées, dans notre imaginaire comme dans l’histoire.

Or l’histoire de la harpe est faite d’allers-retours, entre complexité extrême et simplicité absolue : un cadre tendu de cordes et une musique qui évolue et exige peu à peu de transformer l’instrument par l’ajout de cordes supplémentaires puis de pédales.

Mais jusqu’où peut-on aller avec de petites harpes simples limitées par leur tessitures et leur diatonisme? Sauvegarder et quitter

Cette question est au cœur du travail de Cécile Banquey (voix et harpe) et Véronique Musson-Gonneaud (harpe gothique et popharpe).

Ensemble, elles exploitent jusqu’à l’extrême les possibilités de leurs instruments et prouvent que de la contrainte nait la plus sensible et vivante des expressions.

 

Le PopHarpTrio

Né de l’envie de construire un répertoire d’ensemble pour les harpes en carton, le PopHarpTrio est un ensemble audacieux, éclectique, et ambitieux pour des petits instruments qui ont l’air de (presque) rien…

Il est composé de trois harpistes complices et complémentaires qui viennent d’horizons musicaux très différents : Roberta Brambilla, Véronique Musson-Gonneaud et Murielle Kopf-Véroté.

Répertoire de créations, adaptations et arrangements de tous styles… Notamment, musique renaissance (Cipriano de Rore, Thomas Morley…), barque (Vivaldi), création contemporaine (Hélène Brescahnd, Damien Charron, Alex Nante, Sébastien Béranger), musiques traditionnelles…